En Russie, le biologiste Denis Rebrikov a annoncé cet été son intention de faire naître des bébés génétiquement modifiés. En altérant les embryons, le biologiste russe souhaite donner naissance à des bébés immunisés contre les virus comme le sida ou les maladies héréditaires. Alors que les expériences connues avec Crispr se multiplient, aucun gouvernement n’a approuvé l’utilisation d’un outil permettant de modifier les lignées génétiques. Pas même la Chine, qui a condamné le travail du chercheur He Jiankui l’an passé après avoir annoncé la naissance de jumelles génétiquement modifiées pour résister au VIH. Récemment, une réunion à huis clos s’est déroulée à Moscou, afin de peser le pour et contre concernant l’expérimentation. Si les partisans des bébés modifiés sont sortis de cette réunion optimistes, les opposants ont déclaré qu’approuver une telle expérimentation serait “semblable au développement de la bombe atomique.”

Source : Bloomberg

Leave a Comment